Pour cet été, optez pour un barbecue ZD !Barbecue

Avec l’été vient le temps des barbecues entre amis. Pour que vos moments de convivialité ne riment plus avec gaspillage et pollution, privilégiez un BBQ durable version ZD afin de générer le moins de déchets possible. 

La vaisselle

Évitez à tout prix la vaisselle jetable. Par facilité, de plus en plus de consommateurs ont tendance à utiliser des assiettes, des couverts et des gobelets jetables. Même si cette vaisselle est en carton plutôt qu’en plastique, le fait de la jeter représente un énorme gâchis. Si vous comptez inviter beaucoup de convives et que vous manquez de vaisselle, n’hésitez pas leur demander d’apporter une assiette, des couverts et un verre. Votre initiative ne manquera pas d’éveiller les consciences.

L’apéro

Remplacez les chips du commerce par des légumes crus de saison (carottes, concombres, tomates cerises, …), des quartiers de quiches maison, des chips d’épluchures (pomme de terre, navet, carottes, …), des tartinables maison (houmous, rillettes de sardine, caviar d’aubergine, …) sur du pain de la veille toasté, des noix de cajou, cacahuètes et fruits sec achetés en vrac. Pour les boissons, pensez aux bouteilles en verre consignées et aux vins conditionnés en vrac.

Le repas

Acheter local et de saison

Barbecue légumes

Saucisses, brochettes, salades et sauces diverses sont généralement les fondamentaux du barbecue. Pour limiter votre impact sur l’environnement, achetez de préférence votre viande et vos légumes de saison chez un commerçant qui se fournit localement. N’hésitez pas à demander à utiliser vos propres contenants pour éviter les emballages jetables.

Privilégier le fait maison

Réalisez vos brochettes avec des pics en métal réutilisables et faites vos sauces maison. En ajoutant quelques ingrédients et épices (persil, estragon, tomates séchées, câpres, piment, curry, ketchup, etc.) à une base de mayonnaise ou de yaourt, vous pouvez vous concocter une variété impressionnante de sauces savoureuses.

Eviter les cuissons en papillote

Ce mode de cuisson nécessite l’usage de feuilles d’aluminium qui vont se transformer en déchets polluants et non recyclables.

Varier les plaisirs

Un BBQ sain et équilibré ne se limite pas à un pain-saucisse. N’hésitez pas à proposer un éventail de légumes locaux et de saison en salade ou en brochette par exemple. Vous pouvez également faire la part belle aux viandes blanches (volailles), poissons et fruits de mer. Pour varier les plaisirs, faites par exemple mariner des rondelles d’aubergines, de courgettes et de poivrons dans des herbes avant de les faire griller. Pensez également aux épis de maïs, aux champigons portobellos farcis, aux tranches de fromage à griller comme le halloumi ou le paneer, aux galettes de légumes ou à un camembert dans les braises … voire à quelques fruits de saison subtilement caramélisés pour le dessert.

Les restes

Lorsque nous organisons un barbecue, nous avons souvent la fâcheuse tendance à prévoir trop et à jeter ensuite. Afin d’éviter ce gaspillage, mieux vaut cuire les viandes au fur et à mesure, en gardant le reste au frais. S’il vous reste quand même de la viande cuite et refroidie, placez la sans attendre au frigo afin de pouvoir l’intégrer plus tard dans une quiche ou un hachis parmentier… Les légumes grillés au barbecue seront délicieux réutilisés froids dans vos salades.

 

règles d’or pour réussir un BBQ durable

Optez de préférence pour un charbon de bois labellisé FSC ou PEFC composé de gros morceaux (qualité restaurant). Conservez-le bien au sec car il dégage davantage de HAP* cancérigènes lorsqu’il est humide. Alternative: des briquettes de coco (à base de coques de noix de coco) qui bénéficient d’une combustion trois fois plus longue et offre une chaleur constante. Elles dégagent également peu d’odeur et de fumée.

*hydrocarbures aromatiques polycycliques

Disposer d’une  grille impeccable. Pensez à nettoyer la grille (avec des cristaux de soude) avant chaque nouveau barbecue afin d’éviter les résidus qui contiennent des substances cancérigènes.

Utiliser une cheminée d’allumage. Pour allumer votre barbecue, préférez la méthode traditionnelle (papier et petit bois) aux allume-feu contenant des produits chimiques. Pour vous faciliter la tâche, n’hésitez pas à utiliser une « cheminée » d’allumage qui va faciliter cette opération.

Privilégier les cuissons indirectes. Avant de passer à la cuisson, votre charbon doit être « braisé » et couvert d’une fine cendre blanche. Ce résultat s’obtient après une demi-heure de combustion. Au début de la cuisson, placez les aliments dans une zone moins chaude (à 30 cm des braises) et fermez le couvercle du barbecue s’il en dispose. Grillez la viande à la fin, juste avant de la servir.

 

Voilà,

A taaaaaaaable !

Tous nos conseils pour réduire vos déchets

 

Si vous souhaitez aller encore plus loin, les intercommunales wallonnes de gestion des déchets vous proposent leur magazine antigaspi & antidéchets – le magde.be – ainsi que leur page Facebook.

Une question une demande ?
Contactez-nous !