Malvoisin, un site dédié à la gestion des déchets ménagers

Le site de Malvoisin (Gedinne), dédié à la gestion des déchets ménagers, dessert une zone peu densément peuplée, mais BEP Environnement y exerce ses activités comme partout ailleurs. Le site regroupe un centre de transfert, un recyparc, un ancien Centre d’Enfouissement Technique (CET) et depuis cet été un troupeau de moutons a été placé sur le site dans le cadre d’un projet d’éco-pâturage.

Centre de transfert

C’est depuis le centre de transfert de Malvoisin que partent chaque jour quatre ou cinq camions qui assurent la collecte des déchets des quatre Communes du canton de Gedinne (Gedinne, Vresse-sur-Semois, Bièvre et Beauraing). Ce sont 19.700 habitants qui sont desservis, soit 4% de la population couverte par la zone de BEP Environnement (Province de Namur + Héron).

Chaque année, environ 4.000 tonnes de déchets transitent par le site.  

Aménagements récents dans le recyparc

Le recyparc de Malvoisin existe depuis 1992. Chaque année, ce sont environ 10.000 visites qui y sont comptabilisées et plus ou moins 1.150 tonnes de déchets qui y sont collectés.

Ces derniers mois, le site de Malvoisin, a bénéficié de nouveaux aménagements : la création d’un parking pour les ouvriers, l’installation d’une micro-station de gestion des eaux du site mais surtout l’installation de panneaux photovoltaïques. Cet équipement de 42 panneaux (de 285 W chacun) fait suite à un audit énergétique. Ils ont été installés en mars dernier et devraient produire 11.000 kWh, soit la moitié de la consommation annuelle du site. Ils ont été conçus, fabriqués et posés par l’entreprise Evocells de Baillonville (Somme-Leuze).

CET – Centre d’enfouissement technique

En activité depuis 1992, le CET de Malvoisin est un des trois CET autrefois exploités par BEP Environnement (avec ceux de Happe-Chapois à Ciney et de Morialmé à Florennes).

Il se compose en réalité de 2 sites : l’un (CET de classe 2) d’une superficie d’1,5ha a accueilli les déchets ménagers des habitants de l’arrondissement de Philippeville et de la région Gedinne-Semois jusqu’en février 2008. Le restant du site est un CET de classe 3, destiné à recevoir des déchets inertes. Tous deux ne sont plus exploités depuis 2008.  

Depuis lors, l’Intercommunale s’est chargée de sa réhabilitation (finalisée en 2009) et en assure actuellement la post gestion et ce, pour une durée de 30 ans. Concrètement, aucun déchet n’y est plus déversé ; une couche étanche recouvre l’ensemble de la zone exploitée qui est à présent verdurisée. Le site fait l’objet d’une surveillance environnementale constante, notamment en ce qui concerne les eaux souterraines pour lesquelles des analyses sont réalisées plusieurs fois par an et les lixiviats (eaux contenues dans le massif de déchets) qui sont pompés et traités en station d’épuration. Le CET est certifié ISO 14001 et EMAS depuis 2007 ; ces standards sont la preuve du haut niveau de qualité de la gestion environnementale du site.

L’éco-pâturage pour assurer la biodiversité du site et réduire les coûts d’entretien

Dans le cadre de la gestion environnementale de ce site, BEP Environnement est membre du Réseau Nature de Natagora et est soumis au respect de cinq exigences de la Charte Réseau Nature, obligeant ses signataires à poser des actes positifs en faveur de la biodiversité du lieu. BEP Environnement collabore dès lors avec l’asbl Rosa Canina, qui offre des services en matière d’éco-pâturage.

L’éco-pâturage est une technique qui consiste à faire paître des animaux pour conserver des espaces naturels sans devoir défricher par engins mécaniques. Il offre plusieurs avantages : il permet une gestion écologique des espaces verts, il est également moins onéreux que le fauchage mécanique, il permet l’entretien de zones inaccessibles par des machines et il contribue au développement de la biodiversité. 

Après une première expérience pilote en 2017 sur le CET de Morialmé, BEP Environnement a donc décidé cette année de réitérer l’expérience à Malvoisin.

Le troupeau de 11 moutons est arrivé le 23 juillet dernier et devrait rester jusque début novembre, en fonction des conditions météorologiques.

Une question une demande ?
Contactez-nous !