Le recyparc mobile de retour dans les villes et les villages dès début février

Un recyparc mobile se déplacera au cœur des villes et villages pour les citoyens en perte de mobilité ou à mobilité réduite. IL s’agit d’un service complémentaire aux recyparcs « classique » et gratuit.

Comment ça fonctionne ?

Sur présentation de la carte d’identité, les citoyens peuvent déposer les déchets suivants :

  • Les huiles et graisses de friture
  • Les huiles de vidange (moteur) usagées
  • Les piles
  • Les DSM – Déchets spéciaux des ménages (pots de peinture, solvants, extincteurs, produits phytos, radiographies, filtres à huile)
  • Les ampoules économiques
  • Les tubes néon
  • Les bris de verres plats
  • Les seringues usagées
  • Les détecteurs de fumées
  • La frigolite, les bouchons de liège, les écrans et petits DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques)

En revanche, les déchets encombrants, les déchets verts, le bois et les inertes ne seront pas acceptés. En effet, la remorque n’est pas équipée de conteneurs suffisamment grands pour accueillir ces types de déchets.

Où le recyparc mobile passera-t-il ?

28 communes participent au projet : Anhée, Beauraing, Ciney, Couvin, Dinant, Doische, Eghezée, Fernelmont, Florennes, Fosses-la-Ville, Gedinne, Gembloux, Gesves, Hamois, Hastière, Havelange, Houyet, Jemeppe-sur-Sambre, La Bruyère, Mettet, Namur, Ohey, Onhaye, Philippeville, Sombreffe, Viroinval, Walcourt, Yvoir

Quand ?

CONSULTEZ LES DATES DE PASSAGE DU RECYPARC MOBILE

Une question une demande ?
Contactez-nous !