Réduire ses déchets à l’école, c’est l’affaire de tous !

Du côté des parents….

Réalisez l’inventaire des fournitures scolaires de l’année passée pour les réutiliser. S’ils sont légèrement défraîchis, proposez à vos enfants de les relooker ! Et enfin, si vous devez acheter du nouveau matériel tels que les plumiers ou cartables, pensez aux magasins de seconde main, donneries, brocantes, ou aux bourses organisées au sein des écoles.

Si vous vous tournez vers le neuf, achetez des produits de qualité. Un bon cartable peut durer des années. Dans le même esprit, évitez le look trop markété à l’effigie des stars de vos enfants: leur goût évolue très vite et ils risquent de ne plus vouloir du sac rose Barbie d’ici un an ou deux…

Pour les collations, n’ayez pas peur de les acheter en vrac à la place d’emballages individuels ou, au minimum, de prendre des grands conditionnements qui vous coûteront moins chers. N’oubliez pas que vous payez l’emballage ! Le mieux, c’est de réaliser les collations vous-mêmes (et pourquoi pas en famille!) ou de privilégier les fruits. Pour emballer les tartines et collations, oubliez les films alimentaires jetables: si les boîtes à tartines n’ont pas la cote auprès de vos ados, les bee wraps (emballages en tissus recouverts de cire) se trouvent désormais dans tous les magasins zéro déchet ou bio.

Moi, élève, je peux réduire mes déchets !

La réduction des déchets est à la portée de tous. Après avoir trié ses affaires de l’année scolaire précédente et identifié ce qui peut resservir, la liste des achats à faire pour la rentrée peut se réduire facilement. Un gain pour le portefeuille et du temps gagné à faire les courses de la rentrée ! Pour les achats qui resteraient indispensables, privilégiez le matériel recyclé, recyclable, réutilisable, rechargeable qui soit également solide et écologique : en matières naturelles non traitées, avec des labels de qualité comme FSC, avec moins ou pas de plastique… et indémodable !

Côté boissons, vive les gourdes!  On peut y mettre tout ce que l’on veut, garder de la fraîcheur ou de la chaleur aux boissons et surtout y mettre de l’eau du robinet qui est accessible à tout le monde.

enseignant no paper !

A l’école comme à la maison, les bons réflexes peuvent se partager. Pour réduire le gaspillage du papier, on privilégiera le papier respectueux de l’environnement, les impressions recto-verso, l’installation de bacs de récupération des feuilles de brouillon dans les classes, etc. Pour les livres de lecture, le bon geste reste la bibliothèque ! L’utilisation des plateformes en ligne permet aussi, pour certains travaux, de réduire considérablement la consommation de papier. Enfin, pour transmettre l’information aux parents, le journal de classe reste un outil facile et permanent.

Côté poubelle, on rappelle qu’il est essentiel de vérifier que toute la chaîne du tri soit bien en place :

  • dans les classes : corbeilles et consignes de tri affichées (attention, les mouchoirs en papier se jettent dans les déchets résiduels, pas dans la poubelle papier);
  • dans le local technique : conteneurs en bon état et identifiés pour les papiers-cartons

 Il est important aussi de rappeler à chacun (élèves, enseignants, personnel d’entretien…) l’importance de son rôle dans la chaîne du recyclage.

Finalement, le zéro déchet, c’est bien l’affaire de tous y compris à l’école. Quand les petits gestes deviennent des réflexes, la planète respire ! Le portefeuille aussi…

Ecoutez la séquence aller-retour sur Vivacité

  • Si vous voulez aller plus loin, les intercommunales wallonnes de gestion des déchets vous proposent leur magazine antigaspi & antidéchets – le magde.be – ainsi que leur page Facebook.

Une question une demande ?
Contactez-nous !