Que deviennent les déchets que vous déposez sur les recyparcs ?

Pour vous donner une idée, sur la zone BEP, chaque année, 143.000 tonnes de déchets sont déposées par 1.200.000 visiteurs (chiffres 2018). C’est la moitié des déchets produits par les habitants de la province de Namur et de la commune de Héron qui transitent par les recyparcs. La bonne nouvelle c’est que 99% de ces déchets sont ainsi recyclés ou valorisés.

que deviennent-ils concrètement ?

  • Le verre : Il sera trié, nettoyé et ensuite concassé en groisil (= débris de verre pulvérisé). A la verrerie il sera refondu et ensuite recyclé (pots, bocaux, bouteilles et flacons).
  • Le papier-carton : On va d’abord le trier et le compresser en balles, ensuite les étapes suivantes seront le désencrage, récupération des fibres de bois afin de les réintégrer dans la fabrication de nouveaux papiers (journaux, magazines, essuie-tout, mouchoirs, papiers wc…).
  • Le bois sera soit recyclé soit valorisé en combustible.
  • Les encombrants, broyés, triés pour ensuite être recyclé et pour les matières non recyclables elles seront valorisés énergétiquement.
  • Les déchets verts vont vers notre centre de de compostage de Naninne, avec ensuite une valorisation du compost en agriculture.
  • Les inertes : Lorsque vous déposez vos gravats, briquaillons et cailloux, ceux-ci sont triés et concassés pour un recyclage en matériaux de construction, de remblais ou de fondation.
  • Les DEEE (Déchets d’équipement électriques et électroniques) sont démantelés (batteries, câbles, lampes, le plomb, ensuite broyé et recyclés en verrerie, en métallurgie, ou encore dans les usines de plastique.
  • Les huiles et graisses alimentaires sont transformées en biodiesel, ou utilisées pour les savons industriels, ou utilisé comme combustible de substitution.
  • Les huiles moteur sont réutilisées comme carburant de 2ème catégorie (pour les péniches, les engins agricoles…) ou comme combustible de substitution (type de combustible principalement préparé à partir de déchets combustibles pour être brûlés dans des chaudières ou fours adaptées, cimenteries en général).
  • Les pneus sont rechapés (technique qui consiste à remplacer la bande de roulement d’un pneu usé par une nouvelle bande en conservant la même carcasse) et ensuite remis sur le marché. Ils sont également broyés et utilisés comme revêtement sur les terrains sportifs, comme matériau d’isolation.
  • Les métaux sont triés par des ferrailleurs et ensuite réutilisés avec une refonte dans la fabrication de nouveaux objets en métal.
  • Les textiles sont revendus en magasins ou expédiés vers les pays en voie de développement
  • Les bouchons de liège sont transformés en matériau d’isolation.

Ecoutez la séquence vivre ici sur vivacité

Une question une demande ?
Contactez-nous !