Le vrac à la campagne

Comment tendre vers le zéro déchet alors que j’habite loin des magasins en vrac ? On vous répète régulièrement que l’astuce « number one » pour diminuer vos déchets est l’achat en vrac. Oui mais voilà, vous habitez en dehors d’un centre-ville et les magasins de vrac ne sont pas nombreux, voir même inexistants.

Comment faire ? 

Voici des astuces afin de malgré tout diminuer vos déchets :

  • Première question à vous poser, quelles sont mes habitudes alimentaires ? on arrête de se laisser influencer par la publicité en achetant une multitude de produits dont on ignore même comment et avec quoi il faut les cuisiner ! Ceux-ci finiront périmés dans votre poubelle sans n’avoir jamais su comment les intégrer dans un menu. On adhère à un concept assez simple : la cuisine minimaliste. Késako ? on cuisine simple, économique rapide et sain. Rien de neuf en soi. Ce sont des recettes contenant une dizaine d’ingrédients et peu d’ustensiles. On y retrouve du riz, des pâtes, un peu de viande, du poisson et beaucoup de légumes.
  • On cuisine avec des ingrédients de base. En combinant des légumes/fruits, une source de protéines et pourquoi pas des céréales vous obtenez un repas complet. Pour le goût, faites vous-même vos marinades avec des épices et de l’huile, vos vinaigrettes ou vos sauces. Quelques recettes simples, avec des ingrédients de base,  vous permettrons d’obtenir de très bons résultats.
  • Achetez en gros, mais attention pas n’importe comment ! Acheter de grandes quantités afin d’éviter les emballages ok mais pas au point d’en arriver au gaspillage alimentaire ! Vous devez connaitre vos réels besoins avant d’acheter en grand format. Par contre, lâchez-vous sur les produits non périssables comme le riz, les pâtes, la farine,… Autres solutions, les coopératives alimentaires qui proposent des achats groupés.
  • Privilégiez les achats locaux. Un petit coucou chez vos producteurs locaux ou encore une balade au marché du coin vous permettra d’éviter au maximum les déchets d’emballages mais également les déchets générés par l’importation des produits. Ne croyez pas faire une bonne action en achetant des clémentines du Maroc en vrac !

Comme quoi, il est possible de diminuer vos déchets d’emballages même si vous n’habitez pas à proximité de commerces en vrac.  Et bien entendu, on évite de faire 35 kms en voiture pour acheter 200gr de céréales en vrac, en supprimant de la sorte le déchet d’emballage vous augmenteriez votre empreinte carbone ce qui serait un non-sens !

Ecoutez la séquence aller-retour sur vivacité

Une question une demande ?
Contactez-nous !