Jardins créatifs zéro déchet

C’est le printemps ! Pour réduire la charge de travail au jardin, soyons créatifs et faisons une place à la nature.

Réduire les déchets en valorisant les déchets verts

La méthode la plus connue pour réduire les déchets verts au jardin est leur utilisation in situ en paillage. Cette technique est très simple et consiste à recouvrir le sol avec différents matériaux récupérés du jardin. Par exemple, la paille coupée ou hachée, les branchages broyés, les tontes de gazons, les feuilles mortes, les copeaux de bois de scierie, les aiguilles de pins. Ils permettent de réduire l’installation d’herbes indésirables.

Moins de travail et plus de place à la nature !

Vous souhaitez réduire la surface de jardin à entretenir ? Et si vous laissiez s’étendre des zones plus sauvages où la nature s’installe spontanément.  Vous y découvrirez des plantes qui serviront de remèdes pour d’autres zones du jardin (par exemple, le purin d’orties). Les prés fleuris dédiés aux plantes mellifères, plantes utiles aux abeilles et autres pollinisateurs, sont une merveille.

Quant aux mares naturelles, elles ne demandent pas nécessairement des aménagements lourds avec des pompes et des traitements. La faune sauvage viendra coloniser spontanément votre marre. Bonjour les libellules, les tritons, les grenouilles et les oiseaux qui y prennent leur bain !

Enfin des espaces de rocaille et pierres sèches accueilleront des plantes plus sèches qui attireront des insectes, reptiles et autres mille pattes. Tout bon pour la nature !

Ça y est, il va falloir recommencer à tondre la pelouse…

Pour faciliter l’entretien du jardin, le mulching est une bonne solution. Il peut facilement servir d’engrais pour la pelouse.  Petit conseil, pour que les pâquerettes et pissenlits puissent nourrir les abeilles butineuses, ne coupez pas l’herbe trop courte. Pour se faciliter cette tâche, la tondeuse « robot » est idéale. Elle est plus onéreuse pour l’installation mais très efficace et… silencieuse ! Les chèvres ou les moutons permettent d’éviter le travail de tonte.  

Un peu de créativité !

Et pour réduire vos déchets de branchages, pensez réemploi ! Vous pouvez tresser des branches de saules taillées et en faire des bordures, des murs de branches pour structurer le jardin ou protéger votre potager du vent. Ou bien les utiliser de façon ornementale pour créer des cabanes, préparer vos décos de Pâques (petits nids), concevoir vos tuteurs pour les plantations grimpantes (haricots…). Les palissades peuvent se faire avec des branches bien choisies de marronniers, noisetiers ou saules.  Et si vous abattez un arbre, pensez à récupérer de belles buches pour les transformer en tabourets,  hôtels à insectes ou pour vous chauffer.

Bref, le réemploi, on y pense même au jardin !

Vous voulez en savoir plus ?

Consultez la brochure Mon pote le compost

ECOUTEZ LA SÉQUENCE ALLER-RETOUR SUR VIVACITÉ

Une question une demande ?
Contactez-nous !