Eboueur, un métier à risque et mal considéré

Chaque jour, quelque 350 camions sillonnent les routes de Wallonie pour collecter les déchets ménagers, tandis qu’ils sont 500 à se charger de la collecte des déchets industriels. Leur travail, ils essaient de le faire en toute sécurité.

Collecteur, un métier essentiel

En Wallonie, on les appelle des chargeurs, des ripeurs, des ramasseurs, des collecteurs ou encore des éboueurs mais ce sont avant tout des travailleurs, nos travailleurs. C’est une profession particulièrement utile mais souvent source d’accidents, parfois très graves et dramatiques. 

De par leur métier, nos travailleurs sont proches des gens et des domiciles et doivent s’insérer dans la circulation. Dans la mesure du possible, nous tentons de réduire l’impact de la collecte des déchets sur la mobilité en évitant par exemple de parcourir, pendant les heures de pointe, les principales voies d’accès des villages ou villes, les zones autour des écoles et autres lieux très fréquentés. Depuis plusieurs années, nous tentons également de trouver des solutions pour un travail de nuit.

Pour leur propre sécurité et celle des usagers de la route, les chargeurs ont reçu une formation approfondie et les camions ont été équipés de caméras, signal de recul et autres signaux, dans l’optique de maximaliser la sécurité sur et autour du véhicule. Mais les collecteurs de déchets ne sont pas totalement maîtres de leur propre sécurité, ni de celle des personnes aux abords du camion. Chaque année, on déplore malheureusement des accidents impliquant des camions-poubelles et/ou des collecteurs de déchets.

Les préposés des recyparcs ne sont pas en reste

Nous avons aussi à déplorer une augmentation des faits d’agressions, verbales mais également physiques, envers des préposés de recyparcs. Des insultes aux coups en passant par les menaces, ces cas, s’ils ne sont pas majoritaires, sont néanmoins totalement inutiles et inacceptables vis-à-vis de personnes qui ne font que leur travail.

Une campagne de sensibilisation

C’est pour enrayer de tels phénomènes, conduisant parfois à de réelles tragédies humaines, que les autorités wallonnes, les intercommunales wallonnes de gestion des déchets (COPIDEC) et les entreprises de droit privé actives dans la gestion des déchets (Go4Circle) lancent ensemble une campagne de sécurité, dans laquelle plusieurs chauffeurs, collecteurs de déchets et préposé de recyparcs racontent, face caméra, les expériences qu’ils ont vécues et leurs conséquences personnelles qui les ont touchés. Nous remercions vivement les témoins qui ont acceptés de se prêter à cet exercice : Grégory et Jordan, tous deux chargeurs, Marko, chauffeur et Grégory, préposé de recyparc.

Par ces témoignages, les pouvoirs publics wallons, la COPIDEC et Go4Circle en appellent à plus de respect pour les collecteurs de déchets et plus de vigilance aux abords des camions. La collecte des déchets est un service important pour la société, et le restera toujours. A nous tous de permettre qu’il soit effectué en toute sécurité !

Une question une demande ?
Contactez-nous !