L'obsolescence programmée, quelques conseils pour la contrer !

Qu’est ce que l’obsolescence programmée ?

L’obsolescence programmée, c’est l’ensemble des méthodes qu’utilisent les fabricants pour limiter la durée de vie de leurs produits… et nous pousser à ce qu’on les remplace plus rapidement. Cette obsolescence peut être de deux types : esthétique ou technique. Cette stratégie entraîne une surconsommation qui n’est pas sans effet sur notre environnement (épuisement des ressources, production de déchets, etc.) et notre portefeuille.

l’obsolescence esthétique: la tentation du changement

Pour les marques, le nouveau est toujours plus beau, plus économe, plus tendance, etc. C’est ce que les professionnels du marketing appellent l’obsolescence esthétique : vous changez de produit (un ordinateur par exemple) parce que vous estimez qu’il n’est plus dans le coup ou plus assez performant. Pour contrer ce phénomène, il vous suffit de résister aux chants des sirènes de la surconsommation en évitant de remplacer un appareil qui fonctionne encore.

obsolescence technique: une fin de vie programmée

L’obsolescence technique est plus difficile à contrer. Certains fabricants conçoivent en effet délibérément des machines destinées à tomber en panne à un moment précis de leur cycle de vie (après un certain nombre ou un certain temps d’utilisation, par exemple). Les machines à laver comptent parmi les appareils les plus soupçonnés de jouer la carte de l’obsolescence technique programmée, derrière les smartphones et les téléviseurs. Certaines marques plus scrupuleuses commencent heureusement à prendre le contre-pied de cette tendance et proposant une réparation de l’appareil jusqu’à 10 après la vente.

Test-achat organise la résistance !

Pour dénoncer l’obsolescence programmée, Test-Achats a lancé le site Trop vite usé. Cette plateforme vous invite à signaler les problèmes que vous pouvez rencontrer avec vos appareils. Elle concerne tant les appareils électriques ou électroniques que des objets de grande consommation comme les vélos, les vêtements ou les meubles.

6 conseils pour contrer l’obsolescence programmée

 

  • Se renseigner sur le service après-vente

Lorsqu’un appareil tombe en panne, il est souvent possible de commander des pièces pour le réparer. Il est dès lors utile de bien se renseigner sur les modalités du service après-vente avant d’acheter.

  • Faire jouer la garantie légale ou prendre une extension de garantie

Si l’appareil est tombé en panne endéans les deux ans, il ne faut pas hésiter à faire jouer la garantie légale. Une réparation ou un remplacement peuvent être demandés gratuitement. Lors de l’achat, vous pouvez également souscrire à une extension de garantie qui vous mettra à l’abri des soucis pendant 5 ans.

  • Réparer soi-même

Un objet ou un appareil défectueux ne doit pas être systématiquement jeté et remplacé. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez le remettre en état vous-même en consultant des guides et des tutos sur internet. Quelques exemples parmi ce qui se trouve sur internet: Commentreparer.com (toutes catégories), Ifixit.com (tech et informatique), Insidemylaptop.com (ordinateurs portables), Youtube, etc.

  • Penser aux impressions 3D

Si vous ne retrouvez pas une pièce manquante auprès du fabricant, pensez aux centres d’impression 3D (comme le TRAKK). Dans certains cas, vous pourrez y faire scanner la pièce défectueuse pour la recréer. Le cas échéant, vous devrez fournir le plan de la pièce à fabriquer (souvent disponible sur internet).

Et si vous recherchez des pièces pour réparer un appareil électronique, de plomberie ou de menuiserie, il existe encore de nombreux commerces de détail qui vendent des pièces détachées.

  • Donner l’appareil à une entreprise d’économie sociale

Certaines entreprises d’économie sociale réparent les appareils qui peuvent encore l’être. Ces appareils reconditionnés sont proposés avec un label, au tiers du prix neuf et avec une garantie d’un an.

  • Se rendre dans un Repair Café ou faire appel aux magasins de pièces détachées

Enfin, les Repair Cafés sont des endroits conviviaux dédiés à la réparation: des bricoleurs bénévoles vous aideront à réparer l’objet que vous leur apportez.

en savoir plus sur les Repair Cafés

Une question une demande ?
Contactez-nous !