Une salle de bain zéro déchet

Après la cuisine, la salle de bain est la seconde pièce où se produisent le plus de déchets ! Lieu de passage quotidien, entre shampoings, gels douche, tubes de dentifrice, cotons tiges, cotons démaquillants, produits de soins ou de maquillage, aérosols du déodorant ou de la mousse à raser…flacons de parfums… Mouchoirs en papier…Comment trier et réduire tous ces produits pour faire des économies et diminuer ces débordements de déchets « jetables » ?

En vous posant les questions : Est-ce utile ? En ai-je besoin ?

On en a déjà parlé (voir la news du 7 mars sur « Stop aux produits à usage unique »), tous les petits gestes comptent et, après avoir identifié nos besoins, les bons réflexes sont : ces produits sont-ils durables, lavables et réutilisables ?  Il y a des évidences, par exemple, la brosse à dents en bois, le coton démaquillant réutilisable ou un mouchoir en tissu et pour le reste, réduire le nombre de produits de « soins corporels » en les choisissant multiusages (huile pour remplacer le démaquillant, la crème visage ou le lait pour le corps…), concentrés, rechargeables ou en les fabriquant soi-même.  En bref, consommer moins et mieux.

Vous n’êtes toujours pas motivés ?   

Pensez alors à votre santé et allez sur le site www.quechoisir.org « substances préoccupantes dans 185 produits cosmétiques » pour lire le dossier en question.   Le zéro déchet, est bon aussi pour la santé.  Choisissez les produits les plus naturels avec le moins d’ingrédients différents. Les labels « Nature et Progrès », « Natrue » ou « Ecolabel » sont parmi ceux qui vous assurent d’une certaine qualité. Ou bien, lancez-vous dans le do it yourself. Attention cependant, que même naturels, certains produits peuvent provoquer des allergies.

Et si on commençait par les cheveux ?

L’idée est de remplacer progressivement les basiques industriels et de changer ses habitudes. Et, le shampoing est quelque chose que l’on peut facilement faire ou acheter autrement. Le shampoing solide est facile d’utilisation, il suffit de le frotter sur vos cheveux mouillés. Il se gaspille moins, car il ne coule pas.  Et si vous souhaitez le fabriquer vous-même, utilisez des ingrédients simples et adaptés à vos cheveux. Vous trouverez des recettes sur le web, par exemple, sur le site de la famille zéro déchet https://www.famillezerodechet.com ou dans des livres tels que celui de Monica Da Silva « Objectif zéro déchet ». Mais, si vous voulez aller plus loin, il est possible aussi de se passer de shampoing par exemple en confectionnant une pâte à base de bicarbonate de soude et d’eau, que l’on applique sur les cheveux de la pointe à la racine. Surprise, cela ne mousse pas !  On rince ensuite après avoir laissé agir 2-3 minutes. Et pour adoucir les cheveux, on peut ajouter à l’eau de rinçage 3 c. à s. de vinaigre de cidre par litre d’eau. L’odeur de vinaigre se dissipe rapidement au séchage.

Vive le savon solide en pain !

Pour remplacer le gel douche qui se gaspille facilement et qui n’est donc pas économique,  rien de tel qu’un savon solide en pain, qui a généralement une composition plus naturelle que les savons liquides. Idéalement, préférez les savons d’origine 100 % végétale saponifiés à froid (genre savon de Marseille ou d’Alep) qui conservent les qualités hydratantes de la glycérine végétale et qui n’agressent donc pas la peau. Ils reviennent moins cher, produisent moins de déchets et sont pratiques pour voyager.   

Des dents propres

Le zéro déchet dans la salle de bain passe aussi par la fin des tubes de dentifrice. Vous pouvez aussi  fabriquer votre dentifrice vous-même (sans conservateurs chimiques donc….) ou en acheter des solides naturels vendus en magasin bio. Une autre possibilité est de mouiller votre brosse à dent et de saupoudrer un peu de bicarbonate de soude dessus. Attention cependant, l’utilisation quotidienne du bicarbonate de soude n’est pas recommandée car c’est abrasif et ça abîme l’émail.

Voici une petite recette de dentifrice DIY :

– 2 cuillères à soupe de Blanc de Meudon (Carbonate de Calcium, moins abrasif que le bicarbonate).

– 4 cuillères à soupe d’huile coco (huile végétale possédant des propriétés antibactérienne, antifongique et antivirale).

– 2 gouttes d’huile essentielle (menthe poivrée, girofle ou cannelle).

Pour éviter le plastique jetable, on opte pour la brosse à dents en bambou (croissance rapide et compostable).  

Le bon sens dans le zéro déchet est d’aller à son rythme, de tester, de se faire plaisir ! C’est la condition pour inscrire ces/ses initiatives dans la durée. Quoi qu’il en soit, tous les gestes comptent !

ECOUTEZ LA SÉQUENCE ALLER-RETOUR SUR VIVACITÉ

Une question une demande ?
Contactez-nous !