Réutiliser les déchets verts au jardinCompost

Le beau temps revient, et avec lui les multiples travaux de jardinage. Que faire de ses déchets verts?

DÉCHETS VERTS, DE QUOI PARLE-T-ON ?

Tonte de pelouse, feuilles mortes, résidus de taille, de fauche et de désherbage, déchets du potager… plus de 200.000 tonnes de déchets verts sont déposés chaque année dans les recyparcs de Wallonie, et transformés en compost par les intercommunales. Ces collectes via les recyparcs et le traitement sur les sites de compostage ont malgré tout un coût financier et environnemental non négligeable. 

L’idéal est donc de réduire, voire de réutiliser soi-même ces déchets verts.

Ranger la tondeuse

Et si le plus simple pour réduire ses déchets au jardin était… de ne plus tondre! Ou presque! Pour les tontes de pelouse, le plus simple est la tonte mulching, à l’aide par exemple d’un robot-tondeuse: celui-ci découpe finement les brins d’herbe et les laisse sur place. En plus d’éviter la contrainte de devoir évacuer les tontes, ce système est excellent pour la pelouse: le sol est nourri et plus équilibré. Ainsi, les pelouses résistent mieux aux sécheresses estivales et sont moins sujettes à l’apparition de mousses.

Dans certaines zones du jardin, nous pouvons aussi décider de laisser l’herbe pousser tout l’été et ne faucher qu’une ou deux fois sur l’année. Pour celles et ceux qui aiment les animaux, prendre quelques moutons ou quelques chèvres en pension peut se révéler une excellente idée pour le plus grand plaisir des enfants.

Pailler pour préserver l’humidité

Les déchets du jardin peuvent aussi être réutilisés, notamment par la technique du paillage. Concrètement, il suffit de :

  • broyer finement les déchets comme les tailles de haies. Pour cela, un broyeur peut être utile mais une tondeuse convient parfaitement.
  • laisser sécher quelques jours en retournant ces matières pour éviter qu’elle ne pourrissent ;
  • puis couvrir le sol nu de ces matières sèches, partiellement décomposées. Le paillis préserve l’humidité tout en empêchant la germination des mauvaises herbes.

Téléchargez la brochure « Un jardin zéro déchet »

3,2,1… COMPOSTEZ!

Enfin, le compostage peut aussi nous aider à gérer nos déchets de jardin. Le compostage est un procédé naturel qui transforme, en présence d’oxygène, la matière organique en un produit ressemblant à de la terre: le compost.

Comment faire son compost? 

Les règles sont simples mais il est nécessaire de bien les respecter :

  1. L’équilibre: veillez à mélanger 2/3 des déchets « verts et humides » (fleurs, épluchures de fruits et légumes,…) à minimum 1/3 de déchets « bruns et secs » (feuilles mortes, branchage broyé,…). Une astuce est de disposer d’un stock de feuilles mortes par exemple à côté de votre compost. Ainsi à chaque apport de matières fraîches, vous pourrez équilibrer votre compost.
  2. L’oxygène: pour aérer, mélangez régulièrement votre compost à l’aide d’une tige d’aération, d’une fourche ou en le retournant complètement.
  3. L’eau: le compost doit être humide. Arrosez-le lors des apports de déchets « bruns et secs ». A l’inverse, pour éviter le trop d’eau, veillez à protéger le compost de la pluie.
  4. La terre: mettez le compost en contact avec la terre afin de permettre aux micro-organismes et aux vers de le coloniser plus facilement.

brochure « Mon pote le compost »f

Être créatif

La créativité et l’imagination permettent de détourner les déchets verts en ressources créatives. Quelques exemples:

  • Certains branchages peuvent être tressés pour en faire des bordures ou des murs de branches pour protéger le potager du vent. 
  • Et si vous commenciez un herbier avec vos enfants? Ou une déco de table à base de feuilles, branches et fleurs du jardin?
  • Les grosses bûches d’un arbre coupé peuvent être détournées en tabourets ou hôtel à insectes.
  • Etc.

Les Mauvais réflexes

Un mauvais réflexe serait de brûler ces déchets qui encombrent le jardin. Dans la majorité des cas, c’est cependant une pratique interdite. Les dépôts clandestins de déchets sont également interdits et sanctionnés par les réglementations wallonne et communales.

Une question une demande ?
Contactez-nous !