Et si vous testiez le Plogging ?

Connaissez-vous ce concept qui allie la course à pied au ramassage des déchets, ou comment prendre soin de votre santé et de votre environnement ?

Qu’est-ce que le plogging ? 

C’est en Suède que cette idée est née d’où le nom de Plogging (Plocka upp signifie ramasser). Et depuis, ce phénomène fait le tour du monde. Cette pratique « ecofriendly » n’a que des avantages car en plus de rendre votre quartier plus propre, le fait d’alterner des  accélérations avec des  rythmes plus lents et d’y ajouter des squats (lorsque vous vous abaisser pour ramasser les détritus) vous fera brûler plus de calories. Le but étant aussi d’attirer l’attention, d’éveiller les consciences.

Comment pratiquer ? 

Si cela vous tente, rien de plus simple, chaussez vos baskets, munissez-vous d’un sac poubelle, de gants et vous voilà prêt pour ramassez mégots, plastiques, canettes qui seront sur votre chemin.  Il existe des initiatives en Wallonie, notamment à Wavre avec l’action « 1h pour ma ville », mais également à Gembloux avec le groupe créé sur FC « Plogging Gembloux ». L’asbl « Wallonie plus propre » soutient d’ailleurs les organisateurs de Plogging en proposant de sacs de ramassage ainsi que des gants. 

Vous n’aimez pas courir ? Pas de problème, faite-le en marchant ! Sur votre trajet jusqu’au travail par exemple, ou encore  en revenant de l’école avec les enfants (ce qui les sensibilisera également). Pour ceux qui ne sont pas vraiment des adeptes de l’activité physique, c’est là maintenant une belle motivation supplémentaire !

Trashtag Challenge

Dans le même esprit, mais sur les réseaux sociaux, connaissez-vous le « Trashtag challenge » ? À l’ère où les challenges qui mettent au défi des internautes de reproduire une action (souvent loufoque, voir même dangereuse), celui-ci a le mérite d’être utile et inspirant. Comme son nom l’indique il concerne les déchets. L’objectif est de prendre en photo une zone jonchée de déchets, de la nettoyer et de partager le résultat dans un cliché « avant-après ».

De nombreux internautes ont en effet participé à ce challenge partout dans le monde. A travers les hashtags dédiés, on découvre ainsi des lieux contaminés par le plastique, avant de découvrir ces mêmes lieux nettoyés. Et finalement ce challenge tout le monde peut le faire, rien de compliqué, juste un peu de bonne volonté et de pourvoir admirer ensuite le résultat doit procurer un beau sentiment de satisfaction.

Déficit d’écocivisme

Attention cependant que si ces différentes initiatives sont judicieuses en termes de sensibilisation par rapport aux comportements inciviques de certains représentants de l’espèce humaine, la véritable ambition que nous devons avoir est que demain tout cela soit inutile car plus personne n’abandonnera ses déchets dans l’espace publique.

Le plogging et le trashtag challenge sont aujourd’hui des réponses écocitoyennes à un déficit d’écocivisme. Ils ne peuvent en aucun cas être la solution chronique pour un problème persistant. C’est pour cette raison,  que ces actions doivent impérativement mener à une réflexion en termes de réduction voir refus des déchets.

Ecoutez la séquence aller-retour sur vivacité

Une question une demande ?
Contactez-nous !