Une brigade propreté publique pour 8 communes

En 2016, le Ministre wallon de l’Environnement lançait un appel à projet dans le cadre de l’action « Be Wapp, pour une Wallonie plus propre ». Objectif : permettre aux Communes wallonnes de bénéficier d’équipes de renfort pour garantir la propreté publique sur leur territoire, via l’engagement de travailleurs PTP (Programme de Transition Professionnelle).  En Province de Namur, 8 Communes se sont montrées intéressées et ont demandé à BEP Environnement de mettre en place ce service mutualisé. Aujourd’hui et depuis maintenant 4 mois et demi, une équipe de 4 ouvriers assure des actions de nettoyage de l’espace public dans 8 Communes namuroises (Cerfontaine, Fernelmont, Fosses-la-Ville, Gedinne, Gembloux, Houyet, Namur, Profondeville).

Les actions menées en faveur de la propreté publique

Opérationnelle depuis le début de l’été, l’équipe d’ouvriers a déjà réalisé bon nombre d’actions de nettoyage, en soutien aux différents services communaux, agents constatateurs et éco conseillers.

  • A Namur: renfort des équipes de propreté publique de la Ville pour le ramassage des poubelles publiques pendant la période de congés (juillet et août) et pendant les Fêtes de Wallonie, pour le nettoyage des rues de la Corbeille. L’équipe se charge également ce mois-ci du ramassage des feuilles mortes dans les parcs et le long des voiries.
  • A Fernelmont : nettoyage et débroussaillage des berges de ruisseaux fin août.
  • A Gembloux : nettoyage des cimetières début novembre.
  • A Houyet : nettoyage des cimetières fin octobre.
  • A Profondeville : nettoyage des rives pendant le chômage de la Meuse début octobre.
  • A Gedinne : nettoyage du site du « Gedinne Plein Air 2017 » et des rues avoisinantes après l’événement.

Les Communes de Cerfontaine et Fosses-la-Ville suivront dans les mois à venir avec, notamment, le nettoyage de la cité des Chinels après les festivités de la Saint-Feuillen.

Par ailleurs, l’équipe de propreté publique a également procédé au ramassage de dépôts sauvages dans différents parcs d’activité économique. Des travaux d’entretien (débroussaillage, entretien des abords,…) ont également été réalisés aux recyparcs d’Andenne et Assesse (Sombreffe et Walcourt prochainement).

Et sur le plan financier ?

Pratiquement, le projet, soutenu par la Wallonie, a pour but de remettre au travail des personnes éloignées du marché de l’emploi (via les PTP, programmes de transition professionnelle). Ces travailleurs dont le salaire est pris en charge en partie par la Wallonie sont mis à disposition de BEP Environnement qui bénéficie de réductions de cotisations sociales.

L’Intercommunale a, en contrepartie, l’obligation de permettre aux travailleurs concernés de participer à des formations organisées par le FOREM et directement liées à leur activité à concurrence de +/- 2 jours par mois. Voici les différentes formations que les 4 ouvriers de la cellule ont déjà pu suivre : sensibilisation à la propreté, fonction d’ouvrier de propreté, gestion des déchets, communication, école du dos, assertivité, brevet de secourisme et sécurité, ergonomie.

Les 8 Communes qui bénéficient à ce jour de ce service mutualisé participent au financement du projet, moyennant un tarif journalier de 500 €.

Par ailleurs, BEP Environnement a également investi du matériel dans le projet : outre 2 camionnettes mises à la disposition de la « brigade » propreté publique pour le transport des déchets, des équipements comme deux souffleurs/aspirateurs de feuilles, trois débroussailleuses, une tronçonneuse, un taille-haie et deux désherbeurs thermiques au gaz ont été achetés pour un montant d’environ 5000 €. 

Une équipe disponible et souple

L’équipe de 4 ouvriers est opérationnelle depuis le 1er juillet 2017. Ils peuvent intervenir à 4 ou par équipes de 2, en fonction des tâches à effectuer. Ils sont disponibles les jours ouvrables mais aussi les week-ends et jours fériés, en fonction des besoins des Communes.

L’objectif est également de pouvoir leur permettre de participer activement à la grande opération de nettoyage Be WAPP, organisé en mars 2018 par la Wallonie mais aussi de venir en soutien d’actions plus locales ou de missions de sensibilisation au tri et à la réduction des déchets, en appui des services de prévention de BEP Environnement ou des agents constatateurs des Communes.

Les perspectives?

Ce service est garanti jusque fin 2018 et sera ensuite évalué pour envisager sa pérennité. Pour l’heure, BEP Environnement prend contact avec les 31 autres Communes de son territoire de couverture pour les informer du service mis en place par l’Intercommunale et leur faire état du premier bilan de celui-ci, afin de les inviter à rejoindre le service et bénéficier, elles aussi, de cette « brigade » de propreté publique.

Une question une demande ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.