Bilan 2016 de BEP Environnement : de plus en plus de déchets organiques collectés

Comme chaque année, BEP Environnement fait le bilan de l’année écoulée. Deux chiffres à souligner en 2016 : une augmentation des déchets organiques de 13,6% par rapport à 2015 et une diminution, dans le même temps, des déchets ménagers résiduels. Autre chiffre remarquable : 74% des déchets sont recyclés, compostés, valorisés.

Les grands chiffres de 2016

  • 260.686 tonnes de déchets ménagers collectés et traités : 527 kg/habitant/an ;
  • Progression de la collecte sélective des organiques : + 13,6 % entre 2015 et 2016 et baisse de 4,5 % des déchets ménagers résiduels ;
  • 1.255.300 visites enregistrées dans les recyparcs en 2016 ;
  • 2.103.327 km parcourus par les camions de BEP Environnement en 2016 ;
  • 47.968 tonnes transférées par la voie d’eau entre Floreffe et Herstal ;
  • 42.087 tonnes de déchets verts traités, un record absolu !

527 kg de déchets par an et par habitant

En 2016, 527 kg de déchets par an et par habitant ont été récoltés au travers des différents outils et services de collecte proposés par BEP Environnement. Il s’agit d’une légère hausse par rapport à l’année 2015, qui s’explique principalement par l’augmentation de près de 9% des déchets verts collectés dans les recyparcs namurois (+ Héron) et ce, en raison de conditions climatiques particulièrement chaudes et humides.

Le poids moyen de la poubelle résiduelle a diminué de 6Kg en 2016 par rapport à 2015. La preuve que les namurois trient toujours de plus en plus et de mieux en mieux. Pour preuve, le BEP a constaté que le tri des déchets organique était plutôt bon, puisque 93% des sacs sont bien triés, selon une analyse qui a été réalisée début 2016.

Réemploi, valorisation, compostage

74% des déchets font l’objet d’une valorisation matière, via le réemploi, les filières de recyclage ou le compostage pour les déchets verts et la biométhanisation pour les déchets organiques.

25,5% du gisement est valorisé énergétiquement, c’est-à-dire transformé en électricité, via incinération chez notre partenaire, Uvelia (à Herstal).

Enfin, seuls 0,8% de la production globale des déchets est acheminée directement en centre d’enfouissement technique.

Recyparcs : le premier outil de collecte

56% de la production des déchets passent par les 33 recyparcs namurois. La plupart des flux qu’on y amène vont dans des filières de recyclage. 

70.000 citoyens namurois sensibilisés

Les actions de prévention et sensibilisation menées en 2016 ont permis de toucher près de 70.000 citoyens namurois.

  • 2.400 visiteurs ont été sensibilisés à la prévention des déchets dangereux au salon Récupère ;
  • 68 stands et animations de prévention/tri/sensibilisation ont été animés par le BEP (contact direct avec 17.291 personnes) ;
  • 3.484 élèves ont été sensibilisés à la prévention et au tri dans les écoles ;
  • 7.045 personnes ont participé à des actions de nettoyage (Be WaPP, animations Outikit, défi bulles propres).

 

Une question une demande ?
Contactez-nous !